Revenir au site

 

COMMENT INTÉGRER UN CENTRE DE FORMATION DE FOOTBALL ?

POUR COMMENCER, IL FAUT SAVOIR QUE LE SYSTÈME DE DÉTECTION EN FRANCE EST RÉPUTÉ TRÈS PERFORMANT. À 15 ANS, PRESQUE 90% DES BONS JOUEURS ONT DÉJÀ ÉTÉ APPROCHÉ PAR AU MOINS UN CLUB À STRUCTURE PROFESSIONNELLE.

Si ce n’est pas encore votre cas inutile de multiplier l’envoi de C.V. format papier à l’ensemble des 36 centres de formations agréés. À ma connaissance, aucun club français ne prend la peine de les étudier. Alors qu’ils en reçoivent pourtant en moyenne une centaine par mois !

En effet pour renforcer ses effectifs dans ses catégories de jeunes, le club professionnel s’appuie prioritairement sur ses réseaux de recruteurs, et plus rarement sur les recommandations d’agents ou d’individus ayant leurs entrées dans le club.

Si vous souhaitez taper dans l’œil des recruteurs sachez pour commencer que, pour tout un tas de raisons, ils se déplacent avant tout sur les matchs de catégorie U13 à U17, de niveau national ou régional. Enfin, voici à présent les 4 critères de sélection sur lesquels vous allez être à coup sûr évaluer :

1- LA QUALITÉ TECHNIQUE

C’est incontestablement le critère sur lequel le recruteur sera le plus intransigeant. En effet, on considère qu’il y a une part d’inné dans la technique. C’est à dire que soit tu es bon techniquement soit tu ne le seras jamais. Pour pouvoir l’évaluer le recruteur va analyser vos prises et vos conduites de balle, votre motricité, votre qualité de passe, la qualité de votre mauvais pied, votre vision du jeu ou encore votre vitesse de prise d’information.

2- LE POTENTIEL PHYSIQUE

On parle bien ici de potentiel. C’est-à dire que le recruteur peut s’intéresser à vous s’il juge que vous avez des capacités physiques intéressantes ou une marge de progression dans ce domaine importante. À noter qu’hormis pour le poste de gardien de but, le gabarit n’est pas vraiment significatif. On s’intéressera davantage à votre vitesse ou vivacité, à votre impact physique et votre faculté à gagner vos duels, tout comme à votre capacité à reproduire les efforts, qui peut donner une idée de votre Vitesse Maximale Aérobie (VMA).

 

3- LES DISPOSITIONS MENTALES

Il s’agit là aussi d’un critère capital, cependant celui-ci est très difficile à apprécier pour un recruteur du haut de sa tribune. Il peut tout de même fonder son jugement sur certains signes qui ne trompent pas. Parmi eux : l’engagement que vous allez mettre dans votre match, votre capacité à mobiliser vos partenaires, à les encourager… Mais aussi à bien négocier les ballons et actions décisifs, ou encore à tout simplement serrer la main de vos adversaires et arbitres à la fin du match.

 

4- LA CAPACITÉ DU JOUEUR À ÊTRE PRO DANS SA TÊTE

 

Ce 4ème critère est plus méconnu. Il a pour objectif de déterminer votre aptitude à tout mettre en œuvre afin de pouvoir prétendre à une carrière professionnelle. Car si il y a bien une chose que tout le monde sait, c’est que la réussite d’une carrière se joue sur un ensemble de détail. Vous ne vous en doutez certainement pas mais lors de l’essai que vous serez sûrement amené à réaliser avant que le club ne s’engage définitivement à vous proposer de le rejoindre, vous serez aussi évaluer sur le sérieux que vous allez mettre dans….vos échauffements ou vos étirements. De même qu’on observera avec attention votre faculté à vous fondre dans un collectif.

Pour la petite histoire en 2007 alors que j’étais au centre de l’OGC Nice je me rappelle qu’on accueillait à l’essai un jeune joueur de Marseille (je ne me rappelle plus s’il jouait alors au Vivaux ou au Burel de Marseille). Celui-ci avait plutôt fait bonne impression, et on a appris plus tard qu’il aurait dû être recruté… Seulement à la fin de sa semaine d’essai, il était rentré à Marseille sans rendre les équipements du club… Du coup il a gagné un ensemble d’entraînement OGC Nice, mais il a surtout perdu l’occasion de rejoindre un centre de formation.

 

Gardez à l’esprit que l’objectif des clubs est à la fois de transformer un excellent footballeur en footballeur professionnel et un adolescent en homme. Ils doivent donc retrouver en vous ces deux dispositions.

  Arrêts de jeu :

Consultez gratuitement le Classement des centres de formation de la saison 2016-2017, établi par la Fédération française de football, d’après les 5 critères suivants :

  • Critère n°1 : Le nombre de joueurs de moins de 25 ans ayant signé un contrat professionnel dans un club de Ligue 1, Ligue 2, National ou dans un club de première ou de deuxième division de l’un des dix pays les mieux classés au classement UEFA. 
  • Critère n°2 : Le nombre de matches joués avec l’équipe professionnelle du club par les joueurs formés au club, pendant au moins deux ans, au cours de la saison écoulée.
  • Critère n°3 : Le nombre de matches officiels joués en sélection nationale par les joueurs du centre de formation  au cours de la saison écoulée.
  •  Critère n°4 : Le nombre de diplômes scolaires (DEUG, BTS, DUT, Baccalauréat, Brevet d’Etat, CAP, etc.) obtenus par les joueurs, sous contrat ou sous convention de formation, du centre de formation.
  • Critère n°5 : Le nombre et la qualification des éducateurs sous contrat au centre de formation, ainsi que leur ancienneté.

Enfin, pour ceux souhaitant aller plus loin, je vous invite à découvrir le livre : « Je veux devenir footballeur professionnel ! ». Parmi l’ensemble des livres traitant du sujet que j’ai pu lire, c’est en effet ce dernier, co-écrit par Matthieu Bideau (recruteur au FC Nantes) et Laurent Mommeja qui fait, à mon goût, figure de référence. Appréhendant parfaitement l’univers des jeunes footballeurs, ce livre réussit la prouesse à répondre à toutes les questions que ceux-ci peuvent être amenés à se poser au cours de leur progression.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK